L’Interview du mois : Laurent Bolzer, Maisons OMEGA

L’Interview du mois : Laurent Bolzer, Maisons OMEGA

« La PAC ça fait plus de dix ans que je la commercialise et la recommande ! »


Laurent Bolzer, constructeur de maisons individuelles depuis plus de dix ans, nous partage aujourd’hui son expérience terrain ainsi que son avis éclairé sur la pompe à chaleur.


Pour commencer, et si vous nous décriviez Maisons OMEGA en 3 mots…

Sans hésiter, je dirais Expérience, Qualité et Expertise ! Chez Maisons OMEGA, nous faisons du sur-mesure et ce, depuis plus de trente ans. Nous avons donc aujourd’hui une solide expérience bâtie sur des centaines de projets clients qu’il a fallu concevoir, parfois remodeler et finaliser avec soin. Chaque nouveau projet est une nouvelle histoire, il faut donc l’aborder avec un regard neuf tout en se servant du retour sur expérience pour proposer une qualité de réalisation toujours plus soignée !


Comment pourriez-vous qualifier vos maisons ? A quel type de clients s’adressent-elles ?

Chez Maisons OMEGA, la seule règle commune à chaque projet c’est le sur-mesure ! Nous faisons partie des rares constructeurs qui conçoivent encore les projets de leurs clients avec des concepteurs spécialisés et un bureau d’étude intégré pour répondre parfaitement à chaque demande de construction. La règle d’or c’est d’écouter et de comprendre les ambitions de nos clients pour s’adapter et façonner au mieux leur projet de vie. Il faut être souple et à la fois ferme lorsqu’il s’agit d’apporter notre expertise et savoir-faire. Une fois le projet clair et établi, charge à nous ensuite de trouver l’équipe pour lui donner vie !

La clef c’est d’apporter une valeur ajoutée en assurant une garantie qualité pour chaque corps de métier intervenant sur le projet. Nous nous adressons essentiellement à une clientèle patrimoniale, des clients exigeants, connaisseurs, qui n’en sont souvent pas à leur premier projet de construction. Leurs exigences sont pointues, précises et arrêtées, y répondre totalement est souvent un défi de taille, si j’osais je comparerais presque ça à de la chirurgie !


Sur l’ensemble de vos clients et de leurs projets de construction, combien souhaitent, en amont, une pompe à chaleur ?

Soyons clairs, les trois quarts souhaitent une pompe une chaleur. Sur les dernières années, l’état a beaucoup communiqué sur les nouvelles énergies et l’importance d’une consommation plus responsable. Le grenelle de l’environnement et autres primes et aides en vigueur ont largement contribué à faire connaître la pompe à chaleur et ses nombreux avantages.
Si le client adhère volontiers aux notions d’écologie, ce qu’il souhaite avant tout c’est un mode de chauffage qui consomme le moins possible, dont la mise en place reste abordable avec une notion de retour sur investissement ainsi qu’un matériel fiable et confirmé.
Notre clientèle est assez au fait de ce qui se passe, elle est informée, charge à nous ensuite de l’orientée vers le type de PAC qui correspond le mieux à son mode de vie.


Et vous, quel regard portez-vous personnellement sur la PAC ?

Avant tout, je dirais que le réel avantage de la pompe à chaleur, est qu’elle fait à la fois chauffage et eau chaude. Le tout-en-un est un argument que je mets beaucoup en avant ! Aujourd’hui, c’est selon moi, le meilleur compromis pour chauffer une maison bien isolée ! Et j’insiste sur le terme « bien isolée » car pour moi, ces deux facteurs ne vont pas l’un sans l’autre.
Un autre de ses atouts, c’est la programmation. A l’heure actuelle, nous sommes tous connectés et pouvoir gérer à distance via son smartphone, sa consommation et le mode chauffage de son habitat, a un réel sens pratique.
Bien sûr, la PAC a néanmoins quelques exigences dont il faut être conscient. Elle nécessite un entretien régulier par exemple et le client doit en être averti. C’est la raison pour laquelle chez Maisons OMEGA, nous proposons un service après-vente en partenariat avec nos distributeurs de pompes à chaleurs pour son entretien, le SAV mais aussi l’accompagnement sur son mode de fonctionnement.


Et pour ce qui est de la notion d’esthétisme, la PAC nécessitant forcément l’implantation d’un bloc unité extérieure, comment l’abordez-vous avec vos clients ?

Effectivement c’est la problématique à laquelle nous devons faire face très souvent.
La notion d’esthétisme est très présente dans la construction, que ce soit au niveau des plans, de l’harmonie du bâtiment jusqu’aux choix des couleurs et des matériaux. Tout doit être cohérent. Nous sommes toujours en train de nous poser la question quant au meilleur emplacement pour une unité extérieure.
Il y a, bien sûr, les réalités terrain et le meilleur site pour un fonctionnement optimal (à l’abri du vent et peu exposé) mais aussi, savoir choisir le lieu qui lui offrira le moins de visibilité possible.


Pour la question d’esthétisme, le cache-clim c’est la réponse idéale car il nous permet de concilier à la fois, la meilleure implantation sur un plan technique et de l’autre côté, de répondre aux exigences visuelles de nos clients.