Le mur anti-bruit, un geste citoyen pour la tranquillité de votre jardin et celui de vos voisins !

Le mur anti-bruit, un geste citoyen pour la tranquillité de votre jardin et celui de vos voisins !

Que vous habitiez en zone urbaine ou à la campagne, l’installation d’une pompe à chaleur ou d’un climatiseur, implique nécessairement la pose d’une unité extérieure, ce qui peut parfois entrainer quelques désagréments pour votre tranquillité et celle de votre voisinage.

Unité extérieure, pourquoi tant de bruits ?!

Quel que soit votre lieu d’habitation, vous l’avez forcément déjà aperçu ! Ce caisson blanc, imposant, souvent fixé contre le mur près du garage, parfois en hauteur ou même près de la piscine. Peu esthétique, il attire l’œil autant que l’oreille, et pour cause ! Ce bloc renferme le moteur de votre installation aussi appelé compresseur.
Son rôle est d’aspirer, comprimer puis refouler le fluide frigorigène vers le condenseur. Son bruit est donc lié au fonctionnement des pistons et à la circulation de l’air dans la tuyauterie.

A titre informatif, le niveau sonore d’une pompe à chaleur bien réglée varie en général de 45 à 65 dB(A). En comparaison, le niveau sonore d’un appartement en centre-ville avec fenêtre ouverte est de 50 dB(A). Aussi, si la technologie a permis ces dernières années, une avancée considérable en proposant des alternatives toujours plus silencieuses, la gêne sonore que ces installations peuvent provoquer vis-à-vis du voisinage est encore bien présente !

Comment réduire les nuisances sonores de votre appareil ?

En premier lieu, il convient de réfléchir au meilleur emplacement pour votre installation. Éloignez-la, le plus possible de votre habitation et idéalement de celles de vos voisins. Le son s’atténuant assez vite dans l’air, en doublant la distance qui vous sépare de votre unité extérieure, vous réduisez le bruit de 6 dB.

Pensez également à faire contrôler régulièrement votre installation par un professionnel et vérifiez les pièces et fixation pour éviter toute vibration.

Le panneau anti-bruit, la solution pour que votre installation ne fasse plus parler d’elle !

Pour réduire le bruit, il faut l’absorber ! Des solutions existent donc pour créer des surfaces absorbantes composées de laines minérales, mousses ou bois expansé. Le matériau utilisé, quel que soit sa nature, doit être poreux pour que les ondes sonores puissent se répartir sur les millions de microalvéoles avant de se disperser.
Parmi les matériaux utilisés pour un mur anti-bruit extérieur, on trouve la laine de verre, la ouate de cellulose et la laine de roche. Cette dernière est très fréquemment utilisée car elle bénéficie d’un excellent rapport qualité/prix. La laine de roche encastrée dans un cadre en acier galvanisé a également l’avantage d’être disponible dans plusieurs dimensions afin de s’adapter à chaque projet.

Le saviez-vous ?

Nous percevons jusqu'à 80 % de toutes nos impressions et sensations au moyen de notre vue ! La zone principale du cerveau pour le traitement des stimuli visuels, aussi appelée « cortex visuel », occupe la majorité de la surface dédiée à nos cinq sens dans notre cerveau.

La vue d’une installation imposante et peu esthétique, qui plus est, constituée d’une motorisation, renforce donc la sensation de gêne et matérialise le bruit.

Pour votre confort et celui de vos voisins, camoufler vos équipements avec des solutions adaptées (cache-clim par exemple), vous aidera donc à les faire oublier !